Culture et paix

Senghor, 1er président du Sénégal, bien avant la mise sur pied de nombreux programmes pour la promotion de la paix, estimait avec force que la diversité culturelle, l'alterité (humain et nature) et l'art (au sens large du terme) consolident les liens entre habitants, promeuvent la paix et favorisent un meilleur équilibre avec l'environnement. En valorisant des concepts anciens adaptés à des réalités actuelles,  l'art (théâtre, danse, peinture, sculpture, littérature, cinéma, musique, etc.) propose un questionnement afin de rechercher des solutions adéquates. Il relie également l'Homme au sacré. à des notions qui le transcendent et lui rappelle l'importance de l'ouverture et de la tolérance.